RIS : Police Scientifique

Venez vous plonger dans les tortueux méandres du service de Recherches et Investigations Scientifiques !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Techniques de Police Scientifique

Aller en bas 
AuteurMessage
Marc Venturi
Admin
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Les Techniques de Police Scientifique   Mer 24 Jan - 0:53

Activités :

- Balistique : étude des armes, munitions, détermination des trajectoires de tir, …

- Biologie : analyses de traces biologiques (sang, sperme,…), établissement de profils génétiques, …

- Documents-traces : examens de documents, études comparatives d'écritures manuscrites et dactylographiques, révélations et études des traces papillaires,….

- Incendies-explosions : analyses des explosifs et liquides inflammables, détermination des causes d'un incendie,…

- Physique-chimie : analyses des peintures, verres, fibres,… recherches de résidus de tir….

- Stupéfiants : analyses de substances chimiques (échantillons de saisie, drogues,…)

- Toxicologie : recherche de toxiques dans les milieux biologiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc Venturi
Admin
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Les Techniques de Police Scientifique   Mer 24 Jan - 1:18

LA BALISTIQUE


Signature mécanique d’une arme, étude des trajectoires, tirs expérimentaux, collections de référence : des éléments déterminants de la recherche en balistique.

Chaque arme à feu possède des caractéristiques qui lui sont propres liées à sa fabrication mais aussi des caractéristiques liées à l’usure des pièces métalliques en contact avec les éléments de la cartouche.

Au moment du tir, ces différentes caractéristiques s’inscrivent sur la douille et la balle sous forme d’une « signature mécanique » de l’arme utilisée. Ces signatures vont être analysées à l’aide d’un microscope comparateur permettant une recherche simultanée sur deux éléments de munition à la même typologie.


L’étude des trajectoires des projectiles et du degré de pénétration dans la cible permet d’estimer la position du tireur et la distance de tir.

La section balistique possède une collection d’environ plusieurs milliers d'armes ainsi qu’une importante collection de munitions. Ces armes permettent d’effectuer des tirs d’essais afin d’obtenir des douilles et des balles qui construisent une collection de référence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc Venturi
Admin
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Les Techniques de Police Scientifique   Mer 24 Jan - 1:23

LA SERIOLOGIE


Les tâches de sang donnent beaucoup d'informations. Elles fournissent des renseignements sur la vitesse, l'angle et la direction d'un impact de balle ou d'arme contondante. Cette technique permet d'établir le degré de violence d'un crime et peut soutenir un témoignage ou être considérée comme telle. Les sérologistes identifient les groupes sanguins et analysent les tâches de sang pour connaitre la position et les gestes des personnes incriminées lors d'un meurtre. Cette analyse, comparée à leur propre description des faits, aide à confondre certains suspects.

EMPREINTES


Brosse à empreinte digitale : utilisée pour appliquer de la poudre sur la zone d'empreinte, les poils de cette brosse sont en fibre de verre, en poils de chameau ou d'écureuil.

Plumeau : communément utilisé pour appliquer progressivement une poudre fluorescente. Il est fait en plume de marabout (un oiseau africain)

Brosse electrostatique : habituellement à ressorts, permet d'appliquer de la poudre electrostatique sur des surfaces verticales et horizontales.

Brosse de ventilation : applicateur avec un réservoir à poudre, attaché à un plumeau permettant d'appliquer de la poudre sur une zone étendue.

Révèlateurs de taches de sang : ils teignent la protéine (hémoglobine) contenue dans le sang dans le but de mieux faire apparaitre les traces de sang.

Poudre pour empreinte digitale invisible à l'oeil nu : utilisée pour rendre visible les empreintes digitales invisibles à l'oeil nu. Elle est saupoudrée sur la trace à l'aide d'un pinceau. Elle est conçue pour adhérer aux traces de transpiration ou d'autres substances invisibles qui créent l'empreinte digitale.

MOULAGE


Cire : il s'agit d'un fixatif pulverisé sur des empreintes de chaussures, de pas et de traces de pneus permettant de durcir et stabiliser la surface dans le but de créer un moule en plâtre rigide et fidèle de ces traces.

Moulage en plâtre : utilisé pour faire des moules des différentes traces.

Encadrement de moulages : structure en plastique ou en métal permettant d'encadrer un moulage lorsqu'on prélève les différentes traces sur une scène de crime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc Venturi
Admin
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Les Techniques de Police Scientifique   Mer 24 Jan - 1:26

ANALYSES TOXICOLOGIQUES CHIMIQUES


Elle détecte l'absence ou la présence de drogues, de substances chimiques, de gaz, de métaux lourds et d'autres toxines dans le sang, les fluides corporels, les tissus organiques ou textiles ou encore les substances.
La toxicologie permet de déterminer la cause du décès d'une personne, si la personne consomme des drogues ou autres substances chimiques ou encore des changements soudains de comportement


Pour réaliser ces identifications, les scientifiques et techniciens ont, entre autres, à leur disposition, des spectromètres de masse reliés à des banques de données informatisées, ils utilisent également des réactifs chimiques utilisant des réactions immuno-enzymatiques, ou encore effectuent des chromatographies en phase liquide ou gazeuse.

Les toxicologistes peuvent ainsi identifier d'infimes traces de toxines dans le corps. Car les poisons laissent des signatures éloquentes :

*le monoxyde de carbone rend la peau rouge cerise.
*l'acide nitrique cause des brûlures autour de la bouche et des narines.
*la strychnine provoque des convulsions et noircit le visage et le cou.
*l'arsenic déclenche une diarrhée aiguë
*le cyanure provoque une mort rapide et laisse une odeur de pêche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc Venturi
Admin
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Les Techniques de Police Scientifique   Mer 24 Jan - 1:59

LES FICHIERS


FNAEG : Fichier National des Empreintes Génétiques.

FAED : Fichier Automatisé des Empreintes Digitales.

QUELQUES OUTILS


- Le luminol : Il sert à détecter les traces de sang, même si elles sont en faible quantité (peut détecter 1 molécule de sang mélangée à 999 999 molécules d’eau) ou si le sang est séché. Lorsqu’on place une solution de luminol avec les traces de sang, ces dernières apparaissent phosphorescentes en l’absence de lumière. Le luminol produira de la lumière par une réaction d’oxydo-réduction impliquant les ions fer des globules rouges du sang.

- La hotte aspirante (ou chercheuse) : utilisée pour prélever les traces de poussière qui seront ensuite analysées en laboratoire.

- Les trousses de dactylotechnie : utilisées pour les relevés d’empreintes. Du mini modèle spécial " Poudres Magnétiques" ou " Poudres conventionnelle" à la mallette d’investigations criminelles, la plus complète peut comprendre plus de 50 éléments.

- Lampe à source lumineuse de haute densité : permet de mettre en évidence des traces de pas, la présence de liquides physiologiques, de fibres textiles etc. Cet appareil compact et léger est aussi bien utilisé sur la scène du crime qu’au laboratoire.

- Optiques : loupes éclairantes, miscroscope de poche, loupe grand champ de vision pour observer plus large.

- Réglets et tests centimétriques : un ensemble de mesurettes de nature et tailles différentes. Leur définition est très bonne à la photographie et certaines peuvent être momentanément recouvertes d’un adhésif mat pour y écrire la date, les références, etc...

- Matériel à sceller : Pistolet électrique à sceller. Cire rouge bâton de forme cylindrique. Cire rouge traditionnelle, en gomme laque et résine de pin. Bâton carré. Cire rouge en grains. Cacheteur électrique, à régulation, pour fonte de la cire en grains. Scellé adhésif rouge. Présenté dans une boîte dévidoir, il s’applique sur tous supports (sauf tissus) et est indécollable dans sa totalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Techniques de Police Scientifique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Techniques de Police Scientifique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIS : Police Scientifique :: Ante-Mortem :: Règles et Background-
Sauter vers: