RIS : Police Scientifique

Venez vous plonger dans les tortueux méandres du service de Recherches et Investigations Scientifiques !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Alessandra Joffrin

Aller en bas 
AuteurMessage
Alessandra Joffrin
Admin
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Alessandra Joffrin   Sam 3 Fév - 11:53

Nom : Alessandra Joffrin

Age : 35 ans

Profession : Médecin légiste

Histoire : Papa était chirurgien, Maman était dessinatrice de livres pour enfants, comment ont-ils fait pour se trouver ces deux-là… Mais enfin, intéressons-nous plutôt à ce que 2 ans après leur rencontre naisse la petite Alessandra. Il n’y a guère à dire de son enfance, somme toute assez banale, sinon que déjà en elle, elle portait cette curiosité et cette manie (fâcheuse pour Papa et extraordinaire pour Maman) de « touche-à-tout » et l’art de poser des questions auxquelles bien évidemment personne n’a la réponse et qui horripilent… N’y voyons pas là une prédestination quelconque dans les métiers de la police, ni même dans ses séances répétées de dissections de poupées…

Enfance normale, forcément c’est à l’adolescence que ça coince. Une période dans les 13-14 ans quelque peu obscure passée à arborer un maquillage outrancier et des décolletés dépassant de loin la taille réglementaire et à écouter du Shane en boucle toute la sainte journée. Un père absent, une mère complaisante, trop sans doute, bref Alessandra finit par connaître pas mal des dérives de la jeunesse… Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître : le milieu des 1980’s, la fièvre Madonna, l’apogée des Pink Floyd, « sex, drug and rock’n roll » comme leitmotiv… Sans aller jusqu’aux excès les plus complets, mais sans pourtant les bornes nécessaires à son éducation, disons qu’Alessandra a connu ce qu’une jeune fille de 16 ans ne devrait guère connaître.

Le bac en poche mention Bien tout de même, preuve que les fiestas devaient lui réussir, Alessandra dû choisir sa voie. Papa poussa au train, disons le franchement, et tenta de l’orienter vers la médecine, la tradition familiale, la valeur sûre… Soit, Alessandra n’éprouvait pas de dégoût pour les matières scientifiques… Mais avec tout de même un reliquat d’anticonformisme (et de sa période pseudo-gothique aussi…), elle se tourna vers le légisme. Enfin accordés dans une chose qui concerne leur fille, les parents firent la moue.
Peu importe, toujours droite dans ses choix, Alessandra va jusqu’au bout du cursus : sept ans de médecine et puis ses trois années de spécialisation, allez savoir pourquoi toujours en gardant un certain penchant pour la bamboula non-stop et le pire… c’est que ça a marché…

Ca lui valut d’ailleurs d’avoir trouvé l’homme qu’elle épousa en 1995 : Patrick Joffrin, éditorialiste de son état, de cinq ans son aîné. La folie des grandes amours, la passion, une jolie histoire s’il en est, comme souvent un petit, Gabriel, né en 1997. Voilà notre écervelée notoire ferrée : une famille, un travail sérieux et respectable… Encore que ses parents n’osent toujours guère l’évoquer d’abord de front lorsqu’on en vient à la question incontournable de « Et votre fille, elle devient quoi ?! ». Alessandra, elle, se gaussant de voir la mine ahuri des gens lorsqu’elle leur balance tout à trac qu’elle découpe des morts… Forcément, sans tact…

Travailler jusqu’à pas d’heure, même le dimanche, parce que pressée par le temps et la rapidité des enquêtes, rentrer et trouver fils et époux endormis, subir du coup les mauvais humeurs et les remontrances du conjoint… ça ne rend pas la vie privée simple tout ça… Mais ce genre d’intervention se fait sporadiquement et donc les disputes. Alessandra a conscience qu’elle se prive de nombreuses choses, mais ce qu’elle avait choisi à l’époque par esprit de provocation, elle y a pris goût, et dans une volonté perfectionniste, elle ne quitte pas tant que le boulot n’est pas achevé. Et puis ce qui était sporadique gagna en régularité, devint même hebdomadaire, rarement journalier. L’amertume et la rancœur firent place à l’amour et à la tempérance, bref début 2006, d’un commun accord, Patrick et Alessandra choisirent de s’éloigner l’un de l’autre. Et pourtant pas tant que cela puisque par leur fils, ils restent proches même en distance. Et puis, 12 ans de mariage ça ne s’efface pas comme ça…

Aujourd’hui, Alessandra pense avoir fait une croix sur son mariage, elle aimerait se convaincre du contraire, mais force est de constater que depuis que son futur-ex-mari invite régulièrement une blonde plantureuse dans son appartement, les espoirs s’amenuisent et aussi ne préfère-t-elle plus garder d’illusions romanesques. Elle se rassure dans sa féminité par quelques dîners avec des collègues de travail qui se sont engouffrés dans la brèche de la jolie et fraîche célibataire, là où un an plus tôt ils crevaient d’envie de mettre le pied sans toutefois se le permettre…
Concernant son fils, bien que peu présente, elle tend à faire des efforts depuis la séparation. Attentive et aimante on ne peut pas dire que ce soit une mauvaise mère, mais elle aurait tendance à verser dans l’attitude permissive qu’avait jadis sa mère à son égard, en nettement atténuée néanmoins, peut-être ce genre de comportement a-t-il ajouté de l’eau au moulin de Patrick.
Dans sa vie professionnelle enfin, il n’y a bien que là qu’elle soit irréprochable. Précise et rapide, elle sait comme personne convaincre les morts de livrer leurs secrets.

Psychologie : A la vue de son histoire, on a là pratiquement tous les éléments de la personnalité d’Alessandra : elle prise par-dessus tout l’étonnement et la curiosité qu’elle pourrait provoquer. Arriver fraîche et pimpante comme une rose sur une scène de crime, ça a de quoi surprendre, mais ce n’est pas parce qu’on évolue dans un environnement morbide qu’on doit se fondre dans le décor, que Diable ! Pareillement, elle est de celles qu’on pourrait qualifier de « bonnes vivantes », elle ne rechigne jamais à prendre un peu de bon temps et à se détendre, et ce, même sur le lieu son travail, (ce qui se traduit de facto par de l’humour noir…) autrement passer sa journée avec des morts sans profiter des vivants, merci bien ! Sérieuse pour tout ce qui mérite d’être sérieux, réconfortante et toujours avec une pointe d’humour dans des moments qu’on peut supposer souvent difficiles dans ce milieu, il fait bon travailler avec elle et la côtoyer. La mollesse l’horripile cependant, les excès d’autorité aussi, si vous êtes de ces gens là mieux vaut éviter l’IML…

Aspect physique : Petite brune menue, Alessandra trompe son monde en s’allongeant de quelques notables centimètres à l’aide de talons. Sous ses blouses blanches, elle prise les tenues légères et colorées, ce qui fait souvent d’elle un OVNI dans le paysage très monocorde de la PJ. Sa « marque de fabrique », une fossette au menton venue de Maman et qu’elle a transmise à son fils, ce qui rajoute à son petit côté espiègle.


Dernière édition par le Lun 5 Fév - 20:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc Venturi
Admin
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Alessandra Joffrin   Dim 4 Fév - 23:49

J'adoooooore ! Tu es la reine des fiches en béton armé et très bien tournées ! Un régal ! Wink

Par contre, c'est pas IML plutôt qu'IRL ? (A la fin de la psychologie)

Bravo encore Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessandra Joffrin
Admin
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Alessandra Joffrin   Lun 5 Fév - 20:02

Merki madame! Razz

Hop modif effectuée! Et encore on a eu de la chance j'aurais pu mettre IRM, wooh! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc Venturi
Admin
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Alessandra Joffrin   Mar 6 Fév - 2:44

Oui, c'est exactement ce que je me suis dit ! lol ! Et pourquoi pas ORL pendant qu'on y était ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alessandra Joffrin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alessandra Joffrin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RIS : Police Scientifique :: Ante-Mortem :: Présentations-
Sauter vers: